Philips renforce sa stratégie informatique pour optimiser la gestion des données en imagerie médicale

0
556

Avec l’acquisition récente de l’activité Système d’information de santé Carestream (HCIS), Philips devient le leader mondial de l’informatique de santé en imagerie. Cette position s’est construite sur des solutions fiables et un savoir-faire clinique de premier ordre, notamment via sa capacité à optimiser les flux de travail et la gestion des données en imagerie. Retour sur cette activité avec Pascal Dussert, Directeur des solutions informatiques santé de Philips France

Des données géographiquement libérées

« Aujourd’hui, nous pouvons connecter l’ensemble des données diagnostiques d’un parcours patient, quelle que soit la provenance et le type de données : Radiologie, Cardiologie, Anatomopathologie, Dermatologie… » déclare Pascal Dussert.

En effet, Philips propose une  plateforme informatique unique capable de connecter et collecter différentes données au niveau d’un établissement, mais aussi au niveau d’un territoire. « L’ouverture de nos solutions aux standards d’interopérabilité nous permet de connecter, d’échanger et de partager des données issues de plusieurs sites dans un parcours patient complexe, un véritable avantage pour l’oncologie par exemple ».

Une stratégie axée workflow

Philips démontre aussi sa compréhension et sa maîtrise des systèmes en workflow, avec l’objectif d’obtenir le plus rapidement possible et du premier coup un diagnostic extrêmement précis pour établir une thérapie adaptée.

« Au-delà de la gestion même des données, nous souhaitons aider les différents acteurs de la chaine de diagnostic et traitement en apportant dans leur environnement de travail quotidien des outils d’analyses avancées embarquant de plus en plus d’intelligence artificielle », ajoute Pascal Dussert.

L’enjeu est donc l’optimisation du parcours, grâce à une collaboration inter-établissements intégrant le partage des données et par exemple la gestion de demande de second avis. La plateforme s’inscrit dans cette logique de workflow qui accueille différentes typologies de données et différents outils.

Des outils dédiés

Philips développe également plusieurs modules d’intelligence artificielle  en imagerie médicale :

« Nous proposons aussi une solution globale de post traitement avancé appelé IntelliSpace Portal intégrant plus de 80 modules cliniques en IRM, scanners et outils nucléaires. Ceux-ci intègrent notamment de plus en plus d’algorithmes d’IA, associant du machine learning et du deep learning. Ces outils nous permettent d’aller plus loin dans l’inspection des images et d’en faciliter la comparaison dans le but d’améliorer l’efficacité et la qualité des diagnostics, notamment en oncologie, grâce au suivi patient automatisé.

Steve Serafino

Laisser un commentaire