Hillrom développe une solution de vidéo management pour les blocs opératoires

0
189
Acquis en 2021 par Baxter, le pionnier de l’innovation médicale Hillrom fête 100 ans d’expérience de terrain. Reconnue comme un équipementier de référence dans le domaine du bloc opératoire, l’entreprise poursuit son évolution avec une nouvelle solution communicante et connectée baptisée Hélion.

 

La société Hillrom dispose d’un portefeuille de solutions que l’on pourrait qualifier de couteau suisse. Elle propose un large spectre de matériels qui répondent aux besoins de domaines médicaux très variés (systèmes de transfert et de transport des patients, environnement en chambre, traitement des complications respiratoires, traitement et prévention des plaies, blocs opératoires, diagnostic cardiaque, respiratoire, vision, service smartcare ou mesure des signes vitaux). Consciente des difficultés que rencontrent les structures de santé dans la gestion de la performance des blocs opératoires, la société s’est penchée sur le développement d’une dernière solution ultra-connectée de vidéo management. « Aujourd’hui, la plupart des blocs opératoires français travaillent en vase clos. Il résulte d’une opération une somme très importante de données en version papier ; des résultats cliniques, des clichés, des comptes-rendus, etc. Notre outil permet de dématérialiser cette partie-là, en transmettant les données en version numérique vers un réseau d’images ou un dossier patient », explique Richard Mercier, directeur de la business unit chirurgie d’Hillrom France.

 

Avec Hélion, l’entreprise assure à l’équipe chirurgicale un accès direct et simplifié au dossier médical du patient. À l’aide d’un éclairage équipé d’une caméra reliée à la solution, l’intégralité de l’opération chirurgicale peut être à la fois photographiée et suivie en vidéo. Le moniteur central de la solution entre dans une logique de « bloc opératoire communicant » en offrant l’accès à une demande de télé expertise rapide auprès de confrères issus du monde entier pendant, avant ou après l’intervention, via une simple adresse IP. « Le but est d’avoir à disposition un maximum d’informations, et ce, en un minimum de temps, au même endroit. C’est de ça dont ont besoin les chirurgiens pour prendre des décisions rapides sous stress », ajoute Laurent Canova, directeur général d’Hillrom France.

 

Le lancement de la solution fait suite au rachat de Videomed, société italienne de vidéo management. « Il était nécessaire pour piloter cette opération, de concentrer toutes les données au même endroit. Pour cela, il fallait pouvoir importer et exporter les résultats de laboratoire, de radio, de biopsie et cetera, directement depuis le système. Nous ne sommes pas hébergeurs de données, c’est l’établissement qui le fait. Nous pouvons cependant travailler avec des sociétés expertes dans ce domaine et intégrer dans un package de maintenance la protection contre les cyberattaques. Travail que nous avons déjà fait avec la société Verso Healthcare », continue Laurent Canova.

 

HÉLION, UN HUB DIGITAL ET PÉDAGOGIQUE QUI OPTIMISE LE TRAVAIL AU BLOC OPÉRATOIRE

 

Par-delà les bénéfices immédiats de la solution au sein des blocs opératoires, son système d’enregistrement vidéo présente également une utilité médico-légale et pédagogique précieuse pour les équipes chirurgicales, qui souffrent d’une rotation de personnel allant de 15 à 20 % par an. « Le turn-over entraîne un besoin de formation constant et très rapide. L’intérêt d’Hélion est qu’il dédramatise toutes les notions informatiques de formation. Les chirurgiens de 45 ou 50 ans ne sont pas toujours familiers aux nouvelles technologies. À l’inverse, les jeunes chirurgiens refusent d’opérer s’ils n’ont pas de solution informatique en bloc opératoire. Sans utiliser de papier, nous pouvons tracer tout ce qu’il se passe au bloc. Le lendemain, les équipes peuvent revoir les séquences d’opération, débriefer, et cela, de manière très intuitive », précise Richard Mercier.

 

À l’hôpital Michele e Pietro Ferrero de Verduno, les équipes ont intégré le vidéo management au sein de onze blocs opératoires. « La solution Hélion nous a permis une meilleure visualisation du champ opératoire, la possibilité de partager les images à l’extérieur de la salle, ainsi que de les enregistrer afin de documenter les spécificités des opérations. Des outils comme la colonne laparoscopique, l’amplificateur de luminance et le système robotique Davinci sont une véritable plus-value pour nous. Côté installation, nous sommes passés du tout-papier à Hélion. C’était délicat, mais la formation en continu d’un spécialiste qui est restée chez nous pendant un an a facilité les choses », explique Marco Cerrato, coordinateur d’ingénierie technique à l’hôpital de Verduno.

 

Si le système a d’ores et déjà équipé plus de 650 sites à travers le monde, la France en est, quant à elle, qu’au démarrage. Avec la mise en place du plan SEGUR consacré à l’investissement massif et à la rénovation des établissements de santé, l’État tend à moderniser et digitaliser les blocs opératoires, offrant des perspectives de croissance très encourageantes. Actuellement, Hélion est en cours d’installation dans divers établissements français tels que l’hôpital européen Georges Pompidou ou le CHU de Vichy. « Il faut revenir au point de départ, réexpliquer les bénéfices des solutions et pourquoi il est important de numériser les blocs pour en faire des blocs communicants. Il faut apporter de la fluidité dans la façon de travailler. On éduque petit à petit, c’est notre mission », conclut Richard Mercier. Charlotte Riccardi

 

Charlotte Riccardi

012SIHMAGv20p24-25b-NewVersion

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici