Un positionnement « Entre le marteau et l'enclume »

0
879

infermieres-en-greve
Les cadres paramédicaux se trouvent aujourd’hui dans une posture en pleine  « mutation » en raison, notamment, de leur nouveau positionnement au niveau des services cliniques, des services supports et des directions fonctionnelles de l’établissement, soulignés dans un récent rapport IGAS 1.
Cette fonction s’exerce dans un environnement hospitalier complexe dans lequel se joue des modes opératoires très diversifiées dans l’exercice de la fonction « entre le marteau et l’enclume », donnant l’opportunité pour le cadre paramédical de développer de nouveaux talents stratégiques.
Le Cadre de santé est aujourd’hui invité à faire évoluer son positionnement professionnel, au sens de Norbert Alter2, ce sociologue qui définit trois logiques entre les « pionniers », les « imitateurs », et les « réfractaires ». A l’hôpital, ce sont justement les cadres paramédicaux qui sont les pionniers parce qu’il y a création d’une nouvelle fonction dans ce contexte en pleine mutation qui enclenche ce mouvement.
La fonction interroge donc une problématique identitaire selon l’approche sociologique de Sainsaulieu3 dont on peut en découvrir les spécificités notamment dans le descriptif d’activités des « cadres soignants responsables d’unité de soins » contenu dans le répertoire national de la FPH4, enrichit par l’approche sociologique des professions de Dubar & Tripier5.
CADRE HOSPITALIER : UNE RESPONSABILITE CROISSANTE
cadreLes responsabilités des cadres sont parsemées de contraintes, souvent paradoxales, qui se sont particulièrement accentuées à l’occasion de la réorganisation du management hospitalier. Cette pesante réalité creuse un malaise identitaire dans la professionnalisation des Cadres hospitaliers. Une dichotomie subsiste, notamment, entre les compétences de l’homme de l’organisation (manager) et celles de l’homme de la profession (expert technique).
Ainsi, la multiplicité des cultures à l’hôpital avec ses logiques, ses alliances et ses oppositions professionnelles aux nombreuses interactions, limite l’action stratégique des Cadres. L’identité du Cadre pose, donc, un problème de définition dans la perception de son activité quotidienne. Cette fonction présente des contours flous et questionne la légitimité de leur place dans l’organisation hospitalière pour plusieurs raisons. Le statut peut apparaître problématique par sa production immatérielle difficile à mesurer dans son activité quotidienne : ces signes spécifiques de la fonction sont identifiés par AMOSSE et DELTEIL6 qui montrent que les Cadres en général ont un rapport au temps et aux conditions de travail très particuliers.
Le cadre réglementaire ne propose qu’une définition substantielle du rôle, notamment dans les textes relatifs aux réformes hospitalières au cours de ces 15 dernières années (ex : le co-pilotage des pôles d’activités dans la réorganisation interne des hôpitaux en 2005). Finalement, notre fonction s’est ajustée aux évolutions culturelles profondes des organisations hospitalières.
Ainsi, les Cadres, n’ont pas l’opportunité de construire une culture professionnelle propre, même s’ils ont pu appréhender les enjeux sociaux, les problèmes économiques et culturels de l’institution hospitalière. L’adoption d’un langage spécifique, et d’une culture commune aurait pu naître, par exemple, en institut de formation des cadres de santé, espace générateur d’une nouvelle identité professionnelle.

Jean-Luc STANISLAS,jean-luc-stanislas
Cadre Supérieur de Santé, (93)
Consultant Leadership
Blog MMH « Management en Milieu Hospitalier »
Auteur « Le management stratégique des cadres hospitaliers en mutation », Editions Universitaires Européennes, Mars 2016
E.Mail : jlstanislas@aol.com
Profil LinkedIn
Master « Economie, Gestion et Management de la Santé »
Université Paris-Dauphine

1 Rapport IGAS « Bilan de l’organisation en pôles d’activité et des délégations de gestion mises en place dans les établissements de santé », Février 2010, IGAS Hayet ZEGGAR Guy VALLET, 123 pages

2 Sociologue spécialiste des organisations, Norbert ALTER – L’innovation ordinaire, Paris, PUF, 2005

3SAINSAULIEU, R. – L’identité au travail, Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques et ANACT, 1985,

4 Répertoire des Métiers de la Fonction Publique Hospitalière, et dans l 2009, ENSP, Etude prospective des métiers sensibles de la fonction publique hospitalière, Tome 2 : Monographie de 10 métiers et groupes métiers sensibles, Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports, 2007, Editions ENSP, 329 pages,

5 DUBAR & TRIPER « Sociologie des professions », Edition Collection, Armand Colin, Paris, 2005

6 AMOSSE T & DELTEIL V « L’identité professionnelle des cadres en question », Travail et Emploi, N°99, Juillet 2004, pp 63-79

Laisser un commentaire