MANAGEMENT INADÉQUAT DE L’ENCADREMENT ? DE QUOI PARLE-T-ON ?

0
797

hopital-vitesseS’il est pertinent de parler aujourd’hui des conditions de travail particulièrement complexes dans notre environnement hospitalier, il est également intéressant de s’interroger sur les relations interprofessionnelles entre l’encadrement et les équipes soignantes.

Comment repérer certaines pratiques managériales inadéquates ?

Les soignants se trouvent dans un environnement contraint, source de situations de tensions au travail, car l’enjeu consiste à apporter une amélioration constante et croissante de la qualité des soins dans un contexte de renforcement de leurs responsabilités :

Pourtant, parmi les acteurs très impliqués dans l’organisation des soins et la coordination des professionnels dans un service de soins, l’encadrement soignant joue un rôle essentiel. Les Cadres de Santé assument une fonction managériale dite de « proximité », ce qui pourrait sembler contradictoire, par moment, tellement les Cadres sont sollicités quotidiennement : ils sont soumis, parfois, à des injonctions paradoxales pouvant impacter sur la qualité des relations interprofessionnelles qu’ils doivent entretenir auprès des équipes.

D’ailleurs, l’infirmière peut facilement repérer quelques signes de vulnérabilité managériale, lorsque le Cadre se sent justement phagocyté dans une spirale de contraintes de toutes natures, qui réduit considérablement son temps précieux consacré à « l’encadrement de proximité » des soignants.

Prenons l’exemple du témoignage d’Amandine, 26 ans, IDE depuis 4 ans, Service SLD, Centre Hospitalier Parisien :

« Je suis infirmière dans un CHU en Ile de France et je travaille dans une unité de soins de longue durée auprès de 75 résidents répartis entre 3 unités de 25 lits. Mon quotidien est rythmé sur un temps de travail en 12 heures. Ma journée commence à 8 heures et s’intensifie, voire se détériore, au fur et à mesure que la journée se déroule : une résidente de 80 ans fait un arrêt cardio-respiratoire en début de matinée, une autre est signalée pour une chute de son lit en milieu d’après-midi, une famille souhaite parler à l’infirmière du service car elle s’inquiète de la perte d’appétit de leur proche, un médecin m’attend impatiemment pour faire la visite des résidents.

Les tâches s’accumulent au fil de l’eau jusqu’à 20 heures, me laissant un sentiment d’un travail inachevé, ce qui provoque en moi un sentiment de découragement….. J’aimerai vraiment pouvoir parler de la pénibilité de mon travail avec ma Cadre de Santé…Mais, voilà, elle est aussi débordée et donc peu disponible pour entendre mes difficultés. Parfois, j’ai le sentiment de mal faire mon travail… »

Aussi, sans vouloir stigmatiser ni porter un jugement inopportun pouvant heurter la légitimité de cette fonction indispensable pour une équipe, il est néanmoins possible, pour l’infirmière d’identifier quelques « pratiques managériales inappropriées », voire inadéquates. C’est ce que nous aborderons dans notre prochain article, la semaine prochaine.

jean-luc-stanislasJean-Luc STANISLAS,
Créateur du Blog MMS « Management en Milieu de Santé »
Auteur « Le management stratégique des cadres hospitaliers en mutation », Editions Universitaires Européennes, Mars 2016
Cadre Supérieur de Santé, (93), Consultant Leadership
Master « Economie, Gestion et Management de la Santé », Université Paris-Dauphine
E.Mail : jlstanislas@aol.com, Profil sur LinkedIn

logos-mms-031

Laisser un commentaire