Être cadre hospitalier aujourd'hui : Un positionnement stratégique dans un hôpital/entreprise

0
808

urgencesLa problématique identitaire des cadres en milieu hospitalier peut être comparée à l’évolution identitaire des Cadres en entreprise. En effet, l’apparition des Cadres survient dans un contexte conjoncturel historique de crise en 1936/38 , consécutive aux luttes sociales et politiques avec la reconversion de la bourgeoisie.

Les « Les Trente Glorieuses » (1950-1970) marquent leur consécration identitaire  « autour des figures stratégiques de l’expert, d

u cadre symbole de la promotion sociale liée à la carrière, et aussi du titulaire d’une fonction et d’un statut dans les grandes bureaucraties d’Etat, sources de nouvelles formes d’appartenances » 1 et montrent que leurs signes d’appartenance identitaires, à un niveau social valorisé, foisonnent : conditions de vie, diplômes, origine social, type d’activité, genre de vie, opinions politiques etc… 2Mais, depuis la fin des années 80, « l’entreprise traverse une véritable période de double injonction contradictoire, dont on sait les dégâts identitaires sur la psychologie des individus, en imposant à ses membres tout à la fois l’implication dans la qualité et la mobilisation productive, mais aussi la menace sur leur emploi et la souffrance de la précarité. »3

Cette situation devient inquiétante dès les années 90, selon plusieurs enquêtes sociologiques, avec l’apparition d’une nouvelle typologie de Cadres d’entreprises, opposant deux figures idéal typiques : le manager et l’expert. Paul BOUFFARTIGUE, sociologue du travail, indique que ce malaise affecte leur positionnement stratégique qui s’éloigne progressivement des directions des entreprises, marquant ainsi une rupture privilégiée du « salarié de confiance », figure traditionnelle du groupe social des Cadres des années 80 (BOLTANSKI, 1982). Leur identité se caractérise aujourd’hui par l’opposition « managers/autres cadres » substitué au clivage « cadres/non cadres » (AMOSSE et DELTEIL). Ce malaise identitaire s’installe progressivement pour des raisons structurelles : fonction floue, l’incertitude de leur employabilité dès 1993, nouvelles organisations des cadres, déstabilisation des formes de socialisation traditionnelles ainsi qu’une évolution des carrières et des partitions professionnelles classiques.

Ce détour socio-historique des Cadres en entreprise montre qu’il aboutit aujourd’hui à une banalisation de leur statut, la dégradation de leurs conditions de travail (par la sacralisation de la valeur de l’actionnaire), le risque croissant du déclassement et le durcissement des rapports sociaux avec les réformes relatifs à la réglementation du temps de travail, renforcés par le développement des nouvelles technologies de l’information.

1 R. Sainsaulieu « La construction des identités au travail », 1998

2 L. Boltanski « Les Cadres : la formation d’un groupe social », 1982

3 R. Sainsaulieu (ibid)

Jean-Luc STANISLAS,jean-luc-stanislas
Cadre Supérieur de Santé, (93)
Consultant Leadership
Blog MMH « Management en Milieu Hospitalier »
Auteur « Le management stratégique des cadres hospitaliers en mutation », Editions Universitaires Européennes, Mars 2016
E.Mail : jlstanislas@aol.com
Profil LinkedIn
Master « Economie, Gestion et Management de la Santé »
Université Paris-Dauphine

Laisser un commentaire