Sauvegarde des données, les questions essentielles : Etape 2

0
680

Etape 2 : PRA, Sauvegarde, Archivage ou les trois ?

article-2-directionPour de nombreuses personnes, la différence n’est pas évidente.
LE PLAN DE REPRISE D’ACTIVITÉ (PRA) consiste à définir une procédure permettant le redémarrage du système d’information complet ou des applicatifs essentiels au fonctionnement de l’organisation en cas de défaillance ou de crise majeure la plus rapide possible.
Il définit strictement les processus de redémarrage de l’activité (les technologies utilisées, l’ordre de redémarrage des systèmes, la liste à jour des bases et applicatifs, le personnel habilité à l’intervention, le RTO/RPO).
Dans le cadre d’un PRA, les données sont répliquées régulièrement sur une infrastructure distincte prête à redémarrer.
LA SAUVEGARDE est un procédé qui consiste à réaliser régulièrement une copie des données dites « chaudes » sur un support distant (lieu sûr et physiquement différent) dans le but de se protéger contre la perte ou l’endommagement des données originales. Elles sont utiles principalement dans deux cas de figure :
1- Faciliter la restauration d’une partie d’un système informatique (un fichier, un groupe de fichiers, un répertoire, etc.) à la suite d’une suppression accidentelle ou d’une modification non désirée avec une marge de manœuvre temporelle.
2- Restaurer un système informatique dans un état de fonctionnement à la suite d’un incident (perte d’un support de stockage, virus…) tenant compte d’un délai de restauration plus ou moins important selon le volume concerné.
L’ARCHIVAGE consiste à classer des données « froides » dans une optique de conservation durable pour une éventuelle consultation ultérieure. L’archivage est particulièrement mis en place pour des raisons légales de conservation.
>En synthèse :
L’archivage concerne en général, des données statiques qui n’ont pas été modifiées depuis un certain temps.
Son objectif est de libérer de la place au stockage rapide dédié aux données dynamiques et/ou de répondre à des contraintes réglementaires de conservation longue des données.
Le back-up est, à la différence de l’archivage un système de copie des données encore en cours d’utilisation dans l’entreprise. Il est mis en place en prévention d’une erreur humaine de virus ou plus largement de tout sinistre dans un objectif de pouvoir restaurer tout ou partie des données.
La sauvegarde répond elle aussi à des obligations légales des organisations en matière de sécurité et d’intégrité des données.
Le Plan de Reprise d’Activité permet d’assurer le redémarrage ordonné de l’infrastructure informatique en cas de problème majeur. Mis en place sur deux sites distincts, il définit les architectures, les moyens et les procédures nécessaires à mettre en œuvre pour assurer la protection des applications qu’il couvre. Son objectif est de minimiser l’impact d’un sinistre sur l’activité de l’entreprise en garantissant un redémarrage rapide.
article-2-homme-decontracteDéclencher un PRA n’a pas le même impact sur la production que de réaliser une restauration. Même si la sauvegarde permet de reprendre l’activité après un sinistre, le PRA assure une reprise plus rapide.
A noter qu’un PRA n’apporte aucune garantie de protection quand aux attaques virales, chaque fichier répliqué écrasant le précédent, réplique aussi les fichiers endommagés.

Aussi, tout dépend de vos objectifs.
Si les ces trois solutions sont différentes, mettre en place un système de sauvegarde fiable est une sécurité indispensable pour toute entreprise.

herve-favre
logo_tg_fondblanc
Hervé FAVRE, Dirigeant – Fondateur
MA-SAUVEGARDE – Expert en protection des données.
Solutions de sauvegarde intelligente en temps réel.

Laisser un commentaire