Posos et Bow Medical, la technologie face au défi du temps soignant pour les anesthésistes

0
125

Les 17, 18 et 19 mai dernier lors du Salon Santé Expo qui se déroulait à Paris et qui réunissait tous les grands acteurs de la santé, les entreprises Posos et Bow Médical annonçaient un partenariat stratégique entre la solution Posos et l’intégration de sa fonctionnalité de reconnaissance intelligente d’ordonnances dans le logiciel Diane Anesthésie de Bow Médical afin de simplifier la retranscription des ordonnances pour les praticiens anesthésistes.

Créée il y a quatre ans, l’entreprise Posos, qui équipe aujourd’hui 35 000 médecins, a conceptualisé un outil d’aide à la décision thérapeutique à destination de tous les professionnels de santé hospitaliers et libéraux. Leur solution offre aux soignants la possibilité de réaliser des recherches sur plusieurs médicaments, leurs contre-indications, les alternatives thérapeutiques existantes et leurs effets secondaires, et ce, en simultané et en quelques clics, pour valider ou étayer des décisions thérapeutiques. « Notre logiciel a pour vocation de s’intégrer facilement avec les logiciels préexistants d’éditeurs pour affiner l’analyse de la prescription de médicaments et guider les médecins, comme les pharmaciens, sur la sécurisation des prescriptions. » explique Emmanuel Bilbault, cofondateur de Posos.

Basée à Amiens, Bow Médical accompagne et aide depuis plus de 20 ans les anesthésistes, les réanimateurs, les services de soins critiques et les équipes soignantes hospitalières et cliniciennes à relever leurs défis quotidiens à travers des logiciels et solutions métiers adaptés. C’est le mariage de ces deux approches, soit une synergie stratégique et basée sur l’intelligence artificielle, qui a servi de moteur à ce projet ambitieux visant à simplifier grâce à l’innovation technologique, le quotidien des soignants. « Notre idée était d’associer nos solutions pour offrir un meilleur service aux anesthésistes, surtout sur retranscription des ordonnances de ville, un passage obligé pour eux, qui est extrêmement chronophage et source d’erreurs. L’anesthésiste est rarement au calme, il est beaucoup sollicité et doit enchaîner les patients et les retranscriptions, ce qui complique sa tâche. » explique Pierre Touton, directeur général de Bow Medical.

Côté interopérabilité et mise en place, l’ajustement entre les deux solutions n’aura pris que quelques jours aux équipes. « Notre logiciel a été construit sous forme d’API, une interface d’application interactive. Sa nature même est donc de pouvoir s’intégrer avec des éditeurs extérieurs. Quand on imagine une solution comme un outil métier, cela devient facile de faire de l’interopérabilité. », résume Emmanuel Bilbault.

 

L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU SERVICE DU TEMPS SOIGNANT

En pratique, la solution est très simple. L’anesthésiste prend en photo le code patient et l’ordonnance avec son téléphone. Grâce à des briques d’intelligence artificielle et une technologie OCR, le logiciel Posos reconnaît l’ensemble des données des médicaments (DCI, formes galéniques, dosages et posologies associées) et les retranscrit dans le logiciel de Diane Anesthésie édité par Bow Médical et déjà déployé sur les écrans de plus de 2800 salles d’opérations. Les informations sont ensuite recoupées avec le code patient et passées automatiquement au standard d’interopérabilité FHIR pour être lisible sur l’écran.

Une automatisation rapide et sécurisée de la retranscription, habituellement manuelle des antécédents, des allergies et des posologies, qui économise un temps précieux qui sera redistribué auprès des patients. « La pandémie a mis en lumière le manque de médecins anesthésistes, l’accumulation des responsabilités pour ces derniers et le travail énorme qu’il y avait à faire pour leur faire gagner du temps. Notre partenariat fait gagner en moyenne entre une à cinq minutes par patient sur des consultations qui durent autour de dix minutes. Quand on multiplie cela avec le nombre de consultations sur une journée et le nombre d’anesthésistes que compte un établissement, c’est une vraie valeur ajoutée. » résume Pierre Touton.

Si la volonté première du partenariat est bien celle de simplifier le quotidien des anesthésistes en proposant une automatisation fluide qui se fond aux habitudes actuelles de pratique et respecte le protocole propre à chaque établissement, l’idée est d’aller encore plus loin dans l’accompagnement des hospitaliers. « Nos ambitions actuelles sont de nous positionner à échelle internationale et de travailler à un tout autre challenge, humain et de terrain, celui de proposer un outil d’aide à la décision clinique postopératoire pour les anesthésistes. Quand on apporte un assistant digital qui touche aux connaissances des praticiens, c’est une nouvelle habitude à initier. Il faut trouver le bon timing et travailler les algorithmes en fonction des pratiques réelles du terrain pour ne pas perdre la fluidité et la rapidité que la technologie aura permis de gagner dans un premier temps. », synthétise le directeur général de Bow Medical.

Une solution ambitieuse qui répond au challenge structurel du monde hospitalier d’aujourd’hui, faire toujours mieux pour les patients avec moins de temps, et parfois de moyens.

Carla BERNINI

Consulter SIH SOLUTIONS

012SIHMAGv01p31c

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici