Lorraine : Odys au service des personnes âgées

0
161

Lorraine : Odys au service des personnes âgées
En Lorraine, l’Agence Régionale de Santé, Télésanté Lorraine et le Conseil Régional de Lorraine s’efforcent de déployer des dispositifs efficaces, permettant d’améliorer la prise en charge des personnes âgées.
Zoom sur Odys, service permettant la mise en place de téléconsultations haute qualité en EHPAD, sur le territoire lorrain.
Odys est le service régional de téléconsultation médicale, appliqué à des thématiques médicales variées, et permettant la téléexpertise et la téléconsultation, entre sites distants répartis sur la région Lorraine.
Les objectifs poursuivis par Odys sont multiples et concernent différentes pathologies :
Offrir une plateforme technique unifiée pour les téléconsultations médicales en Lorraine, permettant des échanges rapides et sécurisés.
Assurer une meilleure coordination et une optimisation du parcours de soins autour des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des maladies chroniques comme l’insuffisance rénale, ou de la prise en charge des pathologies en milieu pénitentiaire, notamment.
Permettre la réduction des transports, l’amélioration des conditions d’hospitalisation, l’accès rapide à un avis d’expert.
Améliorer la prise en charge des patients en luttant contre les déserts médicaux dans certaines spécialités, et ainsi améliorer l’accès aux soins.
Ouvrir toutes ces possibilités autour du plus large champ médical possible
Concernant plus particulièrement le champ des personnes âgées, les premières téléconsultations gériatriques ont été officiellement lancées en Lorraine en juin 2014.
Sollicité par les EHPAD du Grand Nancy, le CHRU de Nancy, en lien avec l’ARS et avec l’appui de Télésanté Lorraine, apporte des réponses aux demandes des médecins coordonnateurs, des directeurs et des professionnels de santé en mettant en place des téléconsultations pour les résidents des EHPAD nancéiens St Joseph et Le Parc. Ces consultations effectuées à distance et en temps réel sont portées par l’équipe médicale du service de gériatrie du CHRU de Nancy dans différentes spécialités gériatriques.
Antoine Renaudin et Laurence de Pommery, respectivement directeur de l’EHPAD Saint Joseph et directrice de l’EHPAD Le Parc, convaincus des avantages de la télémédecine pour leurs résidents, ont accepté que leurs établissements soient pilotes dans cette démarche, en liaison avec le chef du Service de Gériatrie du CHRU de Nancy, le Professeur Athanase Benetos.
Ces téléconsultations de gériatrie, assurées par le Dr Julien Azzi, ont pour but d’optimiser la prise en charge médicale de personnes âgées résidant en EHPAD. Ce lancement n’est que le prémisse d’un projet de télémédecine plus global impliquant d’autres EHPAD mais aussi par la suite, d’autres champs d’application.
En effet, le 13 octobre dernier, le Groupe SOS a également lancé officiellement ses premières téléconsultations gériatriques, entre le Centre Hospitalier de Saint-Avold et quatre EHPAD lorrains. A l’hôpital, les médecins réalisent leurs consultations de façon hebdomadaire. Dans un premier temps, le Docteur Corinne Tobee (médecin gériatre et oncogériatre) est présente à l’Hôpital, tandis que le Docteur Nathalie Royer assure la coordination médicale du projet.
Côté expert, un double-écran permet aux médecins hospitaliers de communiquer avec les résidents des EHPAD et d’effectuer des analyses, qui pourront donner lieu à prescriptions. Des premiers avis adaptés aux troubles physiques et psychologiques dont souffrent les personnes âgées pourront ainsi être émis à distance.
Du côté des EHPAD, un charriot de télémédecine mobile équipé d’une caméra permet au médecin de visionner le résident en direct. Ce dernier sera toujours accompagné, lors de la consultation préparée par le médecin coordonnateur ou par une infirmière.
Mais pourquoi assurer des consultations gériatriques à distance ? Odys permet…

  • de faire bénéficier aux patients d’un avis gériatrique rapide et spécialisé dans des domaines tels que les pathologies cardio-vasculaires et pulmonaires, la psychiatrie, la dermatologie, l’aide à la prise en charge thérapeutique globale du patient en soins palliatifs, etc. ;
  • d’éviter le transport et la multiplication des déplacements de résidents âgés et fragiles, souvent polypathologiques ;
  • de favoriser un accès rapide aux soins pour cette population de patients institutionnalisés et ainsi, améliorer leur prise en charge thérapeutique globale ;
  • de rationaliser les coûts en évitant des hospitalisations et des frais de déplacement ;
  • de réduire les délais en cas de décisions d’hospitalisation.

Les enjeux de la télémédecine sont donc importants en gériatrie, notamment en ce qui concerne le suivi des personnes âgées souffrant de pathologies chroniques nécessitant des allers et retours répétés à l’hôpital.

Laisser un commentaire