Les logiciels « sté » et « bloc », la solution intégrée

0
1097

La traçabilité au bloc opératoire est l’un des objectifs poursuivi par le Centre Hospitalier de La Rochelle. Une solution intégrée pour optimiser le cycle de stérilisation a été mise en place
Pour répondre aux objectifs de traçabilité pendant une intervention chirurgicale, le Centre Hospitalier de la Rochelle a mis en place une solution intégrée innovante pour la prise en charge du patient au bloc opératoire. De la plannification des interventions à la stérilisation des instruments chirurgicaux, l’établissement a équipé chacunes de ses salles de matériel informatique. Deux logiciels ont été installés : un pour le bloc et un autre pour la stérilisation. La complémentarité de ces deux logiciels permet de sécuriser et d’optimiser les processus de soins. Tout débute lors de la plannification des interventions. Le système informatisé permet de gagner du temps pour la gestion des ressources humaines et des plannings opératoires. Chaque modification effectuée sur le logiciel du poste principal est réportée en salle pour que les infirmières puissent préparer le matériel en conséquence.
« Chaque salle est équipée d’un terminal odinateur qui permet de voir en temps réel la mise à jour du programme opératoire et voir l’organisation des interventions qui vont se succéder », explique Pascal DUPAS, cadre de santé IBODE au CH La Rochelle.
Ensuite, pendant l’intervention la traçabilité est totale : chaque infirmière peut accéder au dossier chirurgical du patient. Elles peuvent ainsi modifier toutes les données qui sont inhérentes à la chirurgie. Tout le matériel et les dispositifs médicaux utilisés durant l’intervention sont scannés et enregistrés. A la fin de l’intervention tout est comptabilisé : les instruments sont immergés dans des bacs prêts à être envoyés à la stérilisation. La stérilisation peut commencer lorsque l’infirmière appelle le logiciel « sté » grâce à un bouton directement intégré dans le logiciel « bloc ». Après le lavage, les instruments sont recomposés et reconditionnés puis chargés dans l’autocclave pour être stérilisés. A chaque étape du circuit tout est scanné et validé par les agents. A la sortie de l’autoclave, l’étape de validation déclenche automatiquement un mouvement de retour des instruments vers le bloc. L’arsenal du bloc est ainsi rempli des instruments stérilisés qui pourront être utilisés de nouveau. L’informatisation de la boucle de stérilisation garantit une optimisation à long terme.
Mathilde RECEVEUR, responsable stérilisation au CH La Rochelle montra que l’avantage de cette solution intégrée c’est la traçabilité. « Si on constate un problème de type prion on peut retouver grâce au logiciel tous les patients qui ont été opérés avec tel ou tel matériel ». Au-delà de la sécurisation des processus de soin, le logiciel « sté » permet d’informatiser toute la gestion et le suivi de l’activité de soin (quotation des interventions et données statistiques).
Marie-Frédérique GAILING, chef de projet informatique au CH La Rochelle affirme qu’ « à partir des données qui ont été insérées dans la logiciel au fur et à mesure, on peut estimer les coûts de fonctionnement et la durée de vie du matériel. Ce logiciel réprésente finalement un élément de gestion rationnel de l’activité de stérilisation ». La solution mise en place par le centre hospitalier de La Rochelle garantit une sécurité et une traçabilité totale.
L’intégration complète des logiciels « sté » et « bloc » s’adapte parfaitement aux tâches quotidiennes des utilisateurs. Ce logiciel présente un gain de temps et d’efficacité indispensable.
Venez en discutez sur notre forum LinkedIn

Laisser un commentaire