Le nouvel hôpital de Saint-Paul à La Réunion met le numérique au cœur de sa stratégie

0
320

Le nouveau Centre Hospitalier Ouest Réunion, situé à Saint-Paul sur l’île de la Réunion, ouvrira ses portes aux patients le 6 mars prochain. Voulant mettre l’accent sur le numérique, il sera doté de bornes d’accueil interactives conçues par le GIP MiPih.

Le Centre Hospitalier Ouest Réunion (CHOR) s’étend sur plus de 28 000m² répartis en trois grands blocs principaux, et permet d’offrir de meilleures conditions d’accueil aux usagers et à leurs familles. Avec une population de 220 000 habitants sur le territoire ouest de l’île et en croissance continue, l’ancien hôpital (CHGM) situé en centre-ville devenait difficile d’accès pour des patients de plus en plus nombreux. Le nouvel espace, pensé pour le confort de tous, dispose donc de 50 lits supplémentaires, et 85 à 90% des 310 lits et places seront dans des chambres individuelles. Des modes de prise en charge distincts seront proposés, ainsi que la mise en place de nouvelles disciplines, comme un nouveau service de médecine à orientation neurologie-neurovasculaire de 15 lits.

Surtout, le nouvel établissement se veut écologique et connecté. Il est le second établissement de santé de France à détenir le label THQE, avec notamment la végétalisation des espaces communs, la ventilation naturelle des bâtiments et une meilleure gestion des eaux.

Le CHOR souhaite porter une attention particulière au numérique. Les patients auront ainsi accès à une connexion Wifi gratuite, des chaînes de télévision, et une borne d’accueil interactive développée par le GIP MiPih, leader dans le domaine des systèmes d’information hospitaliers. « Avec ce nouvel établissement, nous souhaitons porter une attention particulière aux technologies numériques, et le MiPih nous a apporté ses services et son expertise dans ce domaine, notamment via sa borne d’accueil » explique Laurent Bien, Directeur du futur CHOR.

Des bornes MiPih pour accompagner la dynamique numérique

Déjà présente dans l’ancien hôpital de Saint-Paul depuis novembre 2018, cette borne permet de gérer son admission avec sa carte vitale. Après avoir vérifié les données administratives, les bornes éditent une fiche de circulation pour les consultations externes où il est précisé le lieu où doit se rendre le patient. En l’absence de carte vitale ou en cas de dossier incomplet, le patient est orienté vers un guichet d’admission. Ainsi, une partie des patients passe donc par la borne. Finies les files d’attente aux guichets, place à la simplification et à l’accélération de l’admission pour les patients connus de l’hôpital.

C’est également un moyen pour le personnel de l’accueil de simplifier les démarches administratives et de traiter les dossiers prioritaires, sans pour autant voir son effectif diminuer. Dans l’ancien établissement de Saint-Paul, où une expérimentation a eu lieu. Plus de 650 personnes sont passées par la borne.

Les bornes MiPih sont également présentes dans une dizaine de centres hospitaliers de la Métropole et ont déjà montré leur efficacité, notamment dans deux CHU, Grenoble et Montpellier.

Rapides et intuitives, les bornes proposées par le MiPih, associées à son espace patient « Mon dossier en ligne », sont en adéquation avec la stratégie de transformation du système de santé souhaitée par le gouvernement français dans le cadre de la réforme « Ma santé 2022 » : accélérer le virage numérique des hôpitaux et améliorer la prise en charge des patients. Préparer son dossier à la maison, réduire le temps d’attente à l’hôpital pour le patient, améliorer la qualité de travail des agents sans réduction d’effectif, et une facturation plus performante : ces services proposés par le MiPih constituent une transformation digitale majeure pour le monde de la santé.

Laisser un commentaire