La téléassistance au plus proche des seniors avec les smarthouses

0
1036
Marcin Treder - Directeur du centre municipal de soutien aux familles de Slupsk

Face à une augmentation des seniors, la commune de Slupsk, au nord de la Pologne, a cherché une solution pour maintenir l’état de santé de ses seniors. Les smarthouses et la téléassistance se sont vite imposées comme étant les solutions idéales. Et c’est avec la société Comarch que la ville a choisi de collaborer.

 

Les seniors à domicile 

« Compte tenu de la configuration démographique de notre ville et des attentes des personnes âgées, nous voulions trouver une solution de suivi sur le long terme »,  explique Marcin Treder, directeur du centre municipal de soutien aux familles de Slupsk. En association avec la fondation Progresja, le centre municipal a bâti son projet, testé des équipements, visité des structures pour définir clairement ses besoins. Et c’est la société Comarch qui a remporté l’adhésion.

 

Le concept : installer une téléassistance au domicile des personnes âgées, des personnes dépendantes ou en situation de handicap. Depuis 2018, 360 personnes sont concernées. Ils peuvent ainsi garder plus d’indépendance dans l’environnement qu’ils connaissent le mieux ! Leur propre maison.

 

Une maison intelligente 

 

Au domicile des seniors, toute une batterie d’appareils dans les smarthouses est déployée : panneau de contrôle, capteurs de mouvement et le bracelet e-CareBand que la personne porte à son poignet. En fonction des besoins (en cas de démence ou de maladie d’Alzheimer par exemple), il est également possible d’installer des capteurs de gaz ou de monoxyde de carbone et de suivre à distance le rythme cardiaque. Tous les indicateurs sont ensuite personnalisables.

 

Les informations des smarthouses sont transmises à un centre médical. Il reçoit et analyse 7j/7 et 24h/24 les données envoyées par les divers équipements. En fonction des seuils paramétrés, la famille des seniors ou les urgences peuvent être prévenues directement. « Très récemment, le centre a détecté une concentration de gaz anormalement élevée chez l’une de nos résidentes, précise Marcin Treder. Le centre l’a alors contactée via son bracelet et lui a donné la conduite à tenir (ouvrir les fenêtres, vérifier la gazinière…). Nous sommes restés en contact avec elle jusqu’à l’arrivée des secours. Une tragédie a ainsi pu être évitée ».

 

Autres cas, lors d’une chute ou d’une inactivité suspecte, le système donne l’alerte et la localisation de la personne.

 

Un outil de suivi “pertinent”

 

Résultat : les personnes concernées se sentent rassurées et la solution permet le maintien à domicile. Et côté maisons de retraite, le système peut également être utilisé pour venir en aide aux patients. Mais aussi pour assister le personnel de santé, en allégeant la charge de travail.

 

Avec la crise sanitaire de la COVID, le système s’est avéré « approprié et pertinent », selon Marcin Treder, avec notamment la possibilité pour les familles de suivre l’état de santé de leurs seniors.

 

Pour les travailleurs sociaux également, l’outil a prouvé son efficacité. Grâce aux informations sur la santé des seniors et l’historique des événements, il donne des informations précieuses recensées par les smarthouses aux services municipaux.

 

« Avec ce système, je n’ai plus à m’inquiéter, conclut Adolf, un résident. S’il m’arrive quoique ce soit, ils peuvent me localiser, je trouve cela très rassurant ».

Contactez SIH Solutions

008SIHMAGv21p90-91b.pdf

Laisser un commentaire