Gestion de flottes : penser la mobilité dans son intégralité

0
161

Dans les écoles, au sein des entreprises et jusque dans les chambres d’hôpital, les tablettes nous accompagnent en tous lieux. Pour prendre toute leur valeur en termes de mobilité, l’apport d’un MDM (Mobile Device Management ou logiciel de gestion de flotte) est indispensable. Dans le secteur de la santé, les tablettes peuvent ainsi divertir, accompagner médicalement et faciliter le quotidien, en toute sécurité.

 

UNE NOUVELLE EXPÉRIENCE POUR LE PATIENT

En Californie, à l’hôpital de UCSD Health (University of California San Diego), les patients trouvent sur leur tablette « des renseignements sur leurs médicaments, leur agenda médical, leur repas et peuvent se divertir ou entrer en contact avec leur équipe de soins », résume Marc Sylwestrzak. Il est directeur des services internet et de l’expérience digitale à l’UCSD Health qui est équipé, entre autres, de 700 iPads dans les chambres. « De nombreux établissements utilisent des tablettes pour apporter du divertissement. Nous voulions aller plus loin dans l’expérience patient ». Pour cela, il fallait trouver une solution capable d’automatiser un grand nombre de procédures, adaptées aux profils utilisateurs, tout en garantissant un maximum de sécurité. Un prérequis indispensable pour ne pas « alourdir la tâche de nos services IT », rappelle Eric Boyd, responsable du déploiement Apple à l’UCSD Health.

UNE GESTION DE FLOTTE FACILITEE

Automatisation et adaptabilité, c’est justement ce que proposent les solutions Jamf qui équipent les tablettes. Plusieurs fonctionnalités facilitent la prise en main et la gestion de ces flottes. « Jamf Healthcare Listener reçoit les messages HL7 ADT depuis les logiciels de GAP (Gestion administrative du patient), indique Olivier Capelle, directeur commercial de Jamf. En fonction des informations qu’il reçoit, il lance les commandes à distance (initialisation, verrouillage, effacement…) ». Grâce à Jamf Healthcare Listener, le serveur MDM « récupère les informations sur la sortie d’un patient par exemple et lance automatiquement l’effacement des données de la tablette de sa chambre. « Nous ne voulions pas avoir à le faire manuellement », insiste Marc Sylwestrzak.

Il existe aussi Jamf Reset qui permet à un soignant de lancer par lui-même une réinitialisation intégrale depuis une commande présente sur la tablette, afin qu’elle soit prête pour un autre cas d’utilisation immédiate. Un atout non négligeable quand on sait que l’UCSD Health propose entre 60 et 80 applications à ses patients, selon les formules qu’ils choisissent. De plus, Jamf Setup facilite l’utilisation des iPads partagés pour permettre plusieurs cas d’utilisation personnalisés sur un même appareil. Cette application configure ainsi à distance l’appareil en fonction du profil choisi (applications, fond d’écran, restrictions, etc).

 

DES USAGES ÉTENDUS DANS LE CONTEXTE COVID

Toujours dans l’idée d’améliorer l’expérience du patient et de le rendre plus autonome, de nouvelles fonctionnalités ont le vent en poupe depuis le début de la pandémie. Avec la limitation des visites, les patients ont eu massivement recours aux visioconférences depuis la tablette de leur chambre. Mais parfois sans se soucier du respect de leurs données. « Jamf a donc proposé gratuitement la fonctionnalité Virtual Visits », indique Olivier Capelle. Cet outil permet de configurer et de déployer des plateformes de vidéoconférence tierces comme Zoom ou Microsoft Teams sur des appareils Apple pour faciliter la connexion entre les professionnels de santé, les patients et leurs familles. Marc Sylwestrzak, qui l’utilise à UCSD indique qu’ « il suffit de cliquer sur une icône pour lancer une visioconférence. La famille est alors prévenue par email, et il n’y a pas besoin de créer de compte ».

« Les patients ont grandement apprécié de pouvoir communiquer avec leur famille et leur docteur, sans masque et très facilement », fait remarquer Eric Boyd. Et côté sécurité, aucune donnée à caractère personnel n’est stockée dans Jamf Pro ou dans l’iPad évitant ainsi les problématiques relatives à la conformité RGPD.

 

LA SÉCURITÉ DE BOUT EN BOUT

« Tous les appareils Apple sont «secured by design», détaille Julien Mendelsohn. Apple n’a jamais revendu les données de ses utilisateurs ce qui est une différence majeure avec d’autres plateformes. En complément, les outils Jamf apportent de nouvelles couches de sécurité ». Les diverses fonctionnalités permettent en effet de supprimer toute donnée de l’appareil, à distance. « Cela peut être particulièrement utile en cas de vol par exemple », note Julien Mendelsohn. Et tout au long de l’utilisation, aucun nom de patient n’est connu par le système.

De quoi soulager les équipes de l’UCSD mais aussi les patients, ainsi que tous les utilisateurs de ces solutions. Encore une fois, « l’objectif est d’assurer une prise en main simple, accessible à des personnes de tout âge », insiste Julien Mendelsohn, responsable business unit Apple chez SCC, intégrateur de la solution.

 

Marion BOIS

Consulter SIH Solutions

Laisser un commentaire