Fluidité et sécurité des échanges médicaux avec Soludoc

0
523

Klinck crée des passerelles multicanales (MS SANTE, APICRYPT, DMP, FAX, SCAN, COURRIERS POSTAUX) entre les acteurs de la santé, pour le traitement des documents lors de leurs envois ou de leurs réceptions.

 

Conçu par l’éditeur Soludoc, cette solution facilite – via des outils de classement intuitifs -l’accès du personnel de santé aux informations médicales de leurs patients.

 

« Notre objectif est de fluidifier l’échange des données pour l’ensemble de la chaîne médicale. », explique Dominique Curcio, Directeur de Soludoc, « On optimise le circuit du document électronique pour faire gagner du temps aux professionnels de santé. » Cette démarche s’inscrit dans une simplification du workflow des établissements, comme l’explique Cyrille Le Prince, physicien médical à Avranches – responsable du Projet Information au Centre de Radiothérapie de la Baie – : « L’outil s’est parfaitement adapté à notre méthode de travail. Après la signature électronique des médecins, les informations sont directement classées et enregistrées. Les courriers sortants ne sont plus obligés de passer par le secrétariat, après la validation du médecin. Ils sont directement envoyés à l’impression et mis sous enveloppe. »

 

Outil central dans le partage des données, « Klinck nous permet de standardiser le traitement des documents pour compléter nos dossiers patients. » ajoute Cyrille Le Prince. Cette simplicité d’utilisation facilite la prise en main de l’outil développé par Soludoc. « L’adaptation de notre personnel est renforcée par l’interface du logiciel, intuitive et évolutive. », précise Sandrine Besse, Directrice du Centre Azuréen de Cancérologie de Mougins.

« La prise en main de Klinck se fait rapidement et répond aux besoins de chaque structure, en respectant leurs méthodes et usages. », poursuit Dominique Curcio, « En effet, Klinck permet de retrouver des documents facilement, grâce à une centralisation des données et à l’automatisation du flux, de la réception à la validation par les médecins. » Ce parapheur électronique garantit une communication optimale entre les services : « Ainsi, les secrétaires peuvent transmettre instantanément les documents aux médecins, qui y ajouteront leurs observations et leur validation. », confirme Cyrille Le Prince.

 

Bien que le logiciel Klinck centralise l’ensemble des informations, « toute personne disposant de Klinck a regard sur l’ensemble des examens que l’on reçoit. », souligne Sandrine Besse, « Certains détails ne sont visibles qu’après la validation d’un médecin. » Cyrille Le Prince confirme ces propos, en ajoutant que « la surveillance des accès permet de rendre visible certains éléments, pour que les médecins puissent, à distance, valider certains dossiers. », ajoute Cyrille Leprince.

 

La création de KLINCK SAS en Avignon, a permis le développement du service et de l’équipe support et développement.

Après une évolution dans les centres de Cancérologie du Sud de la France, KLINCK a ouvert son service dans les Centres de Bretagne et Normandie en attendant de couvrir l’ensemble du territoire.

 

La priorité étant de pouvoir accompagner les établissements de santé dans leurs transitions numériques avec des outils toujours plus simples et sécurisés.

 

Léa Grandin

Laisser un commentaire