Examen de la marche : nul n'est prophète …

0
865

Chronique 4 – SIH – Solutions

Docteur Christophe Delong – le mardi 4 novembre 2014

Examen de la marche : nul n’est prophète …

Depuis maintenant près de 10 ans, je suis responsable de la consultation "troubles de la marche et de l’équilibre" au Centre de consultation gérontologique de l’Hôpital Sainte Périne APHP à Paris. Ceci bien entendu dans le cadre de la prévention des chutes , mais aussi de l’accompagnement au maintien de l’autonomie des personnes âgées à leur domicile.

L’observation surtout, suivie bien sur ensuite d’un examen clinique précis retrouve le plus souvent des éléments très simples :

– une atteinte de l’oreille interne commune

– un versant neurologique : une atteinte vasculaire dégénérative cérébrale, un syndrome cérébelleux a minima, une atteinte des noyaux de la base avec composante extrapyramidale modérée à sévère, une neuropathie distale proprio et extéroceptive

– un versant rhumatologique ou orthopédique : raideur du médio et de l’arrière pied, flessum de genoux et de hanches, attitude du rachis, déficit musculaire focalisé , toutes atteintes en rapport avec l’arthrose le plus souvent.

– un retentissement psychologique avec la fameuse "phobie de la chute"

Ceci me conduit en gros à une dizaine de diagnostics, et donc de conduite thérapeutiques, simples.

Fort de ce constat, c’est à dire que le diagnostic était quasiment fait en regardant marcher les personnes âgées de la salle d’attente à mon bureau, et ne pouvant pas recevoir toute la population qui présente de tels troubles, j’ai contacté il y a plus de 5 ans des chercheurs spécialistes du traitement de l’image – au CEA.

Nous avons proposé devant un comité, lors d’un "Comité de pilotage" d’Aviesan, "Institut Thématique Multi-Organismes pour la Santé" (1) cette intuition qui pouvait conduire à la conception d’un petit logiciel d’aide au diagnostic, en EHPAD, en cabinet de médecin généraliste, en consultation de gérontologie. Ce logiciel aurait en quelque sorte objectivé par l’image dynamique la "signature" de la marche et de l’équilibre de toute personne, et par un algorithme relativement sobre conduit à la prescription de quelques examens, traitements et conseils simples… mais fort rentables sur un plan économique.

Las, sans doute n’ai-je pas été bon lors de cet exposé. Je n’ai pas eu de fonds pour pousser cette recherche, et mon deuil est fait. Mon espoir est revenu il y a quelques jours à la lecture de l’article suivant : "By watching people walk, researchers decode the foot position’s role in maintaining balance" (2) , émanant de The Ohio State University.

Les Américains ont trouvé la piste… cette fois-ci, le projet est réellement en marche !

Juste une remarque : la prochaine fois, il ne faudra pas manquer le coche de l’innovation. La France aurait pu faire plus tôt… et probablement mieux ! Mais le projet n’était pas institutionnellement et sur le plan académique suffisamment …"sexy". Mais il faut continuer, sans jamais se lasser !

(1) https://its.aviesan.fr/

(2) http://www.medicalnewstoday.com/releases/282957.php

Laisser un commentaire