Etablissements hospitaliers: vers une culture de la mobilité

0
250

La tendance était déjà marquée et la crise sanitaire du covid-19 l’a entérinée: la mobilité dans le domaine de la santé est désormais une composante indispensable de la prise en charge du patient. De plus en plus utile et appréciée des patients comme des équipes soignantes, elle devient un axe stratégique de développement pour les établissements de santé.

 

LE CHOIX DE LA MOBILITÉ, UNE QUESTION DE CULTURE

De plus en plus, les établissements font le choix de la mobilité et optent pour un déploiement d’appareils connectés. Exemple au Centre hospitalier de Valenciennes, sur un effectif de 5600 utilisateurs, le parc informatique se répartit de la manière suivante : 3300 postes fixes, 950 PC portables, 150 tablettes, 650 smartphones. « Soit près d’un tiers de notre parc informatique consacré à la mobilité », se félicite Frédéric André, le DSI.

Les agents sont équipés à 90% d’iPhones pour faciliter les échanges et la consultation de données. « La mobilité fait pleinement partie des pratiques et des organisations professionnelles, ajoute Frédéric André. Elle appartient à la culture de l’établissement et apporte une certaine agilité pour faire face à toutes les situations ». Autre point mis en avant : l’autonomie de décision et d’organisation ainsi octroyée aux équipes soignantes.
C’est la volonté qui a conduit le CH à donner aux chefs de pôles un accès aux Mac ou aux iPhones dans un contexte parfaitement intégré et sécurisé par la DSI. « Cela permet de simplifier et fluidifier le circuit de décision et de concentrer ainsi les ressources sur la qualité des soins. La responsabilité des collaborateurs induit d’une manière générale un climat de confiance favorable à la qualité de vie au travail. Le chemin entre confiance et performance est ainsi institutionnalisé ».

Autre exemple à l’international : l’hôpital de l’UCSD Health (University of California San Diego), en Californie. Là-bas, 2500 iMacs, 250 Apple TVs et 700 iPads ont été utilisés. Un déploiement qui donne lieu à des applications spécifiques pour les patients (divertissement, information, lien avec les soignants ou la famille) et les équipes soignantes.

Au total, « entre 60 et 80 applications ont été fournies, pour des utilisations diverses », précise Eric Boyd, responsable du déploiement Apple dans l’établissement. A l’UCSD, on a mis en avant les garanties de sécurité qui ont rendu possible cette évolution vers la mobilité. « Le wiping (effacement des données en cas de changement d’utilisateur entre deux patients ou de vol), les Virtual Visits (vidéoconférences avec les soignants ou les familles avec gestion professionnelle des identifiants) ou encore le Zero Touch Deployment (configuration à distance avec Jamf et Apple Business Manager) sont des moyens d’améliorer l’expérience utilisateur tout en garantissant une sécurité renforcée », note Marc Sylwestrzak, directeur des services internet et de l’expérience digitale.

 

TROUVER UN PARTENARIAT TECHNOLOGIQUE COHÉRENT

Dans cet esprit, le choix des solutions Apple s’est imposé pour ces deux établissements. « Elles sont parfaitement compatibles et intégrées à notre SIH, apprécie Frédéric André. Et elles offrent toutes les garanties de sécurisation des données et d’interopérabilité avec les autres plateformes constructeurs ».

Un avantage confirmé par le recours accru à l’e-santé (télémédecine, téléconsultation, télésurveillance, etc…). « L’idée n’est pas de remplacer la visite en face à face mais, dans le cas d’une crise telle que celle de la COVID, il faut pouvoir limiter les déplacements dans les chambres », indique Marc Sylwestrzak. A l’UCSD, au pic de la crise, l’équipe médicale a eu recours jusqu’à 5 fois par jour à des consultations à distance.

Dans cette optique, le choix pour les solutions Apple s’avère payant. « Si les appareils Apple sont parfois plus chers à l’achat, note Julien Mendelsohn, responsable Business Unit Apple chez SCC, intégrateur de solutions Apple, leur TCO est moindre ». Le TCO, ou Total Cost of Ownership, inclut le coût d’acquisition initial d’un appareil et également l’ensemble des frais liés à son utilisation, sur toute sa durée de vie (déploiement, support, assurance, maintenance, …).

Les acteurs du secteur de la santé s’intéressent donc à ces produits, dans le cadre d’offres intégrées complètes qui associent matériel, solution de gestion comme Jamf avec des modules spécifiques pour les hôpitaux, et des services d’intégration et de déploiement proposés par SCC, Revendeur Agréé Entreprise Apple. « Cette approche partenariale de bout en bout est gagnant-gagnant pour tous les acteurs », selon Julien Mendelsohn.

Contacter SIH SOLUTIONS

Laisser un commentaire