Dossier Patient Informatisé AP-HP

1
1307
Philippe BOURHIS
Directeur des Systèmes d’Information Patient

La Stratégie Nationale de Santé 2018-2022 adoptée fin décembre 2017 vise notamment l’adaptation du système de santé aux enjeux démographiques, épidémiologies et sociétaux, l’organisation de l’offre de santé dans les territoires afin de garantir à chaque citoyen, la qualité des prises en charge, leur accessibilité et leur efficience. L’amélioration de la prise en charge des patients passe par la transversalité et la continuité des parcours de soins ville et établissement de santé, des échanges d’information facilités grâce aux solutions digitales, notamment grâce au déploiement du dossier médical partagé et de la messagerie sécurisée de santé.

Dans ce contexte d’accélération de la mutation digitale déjà engagée au service des patients comme l’amélioration des services rendus aux utilisateurs, l’AP-HP intensifie le déploiement industriel du Dossier Patient Informatisé auprès de ses 12 Groupes Hospitaliers.

L’AP-HP est un acteur des révolutions médicales et numériques et a fait de l’informatisation du parcours de soin, un axe essentiel de son plan stratégique 2015-2019. Son schéma directeur des systèmes d’information (SDSI) pour la période 2016 à 2020 vise à faire évoluer les organisations autour de la refonte des systèmes d’information. L’informatisation des parcours de soins, soutenue par ce SDSI, participe à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, à l’efficience des organisations et à la performance du système de santé. Il permettra à terme de coordonner l’action des acteurs de la santé sur tout le territoire, qu’ils soient en ville ou à l’hôpital, s’inscrivant ainsi dans la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Santé 2018-2022.

Afin de s’inscrire dans le développement de l’informatisation des parcours de soins, l’AP-HP a donc décidé, en juillet 2015, de généraliser le déploiement du progiciel ORBIS®, expérimenté depuis 2010 sur trois sites pilotes, Hôpital Ambroise Paré, Hôpital Bicêtre et Hôpital Tenon. Il s’agissait alors d’introduire, pour l’ensemble des 39 hôpitaux de l’AP-HP, un dossier Patient informatisé unique partagé par les équipes de soins.

Partie intégrante du parcours de soins, ORBIS® s’inscrit dans des objectifs structurants, tant pour la prise en charge des Patients, que pour les exercices professionnels afin de :

  • Garantir la traçabilité, la lisibilité et l’historisation à tout instant de toute l’information relative au Patient,
  • Supprimer la dispersion des informations, accroitre la qualité des documents et de la planification
  • Favoriser le partage des informations et la coopération entre les professionnels de santé, coordination des soins entre les professionnels de santé des différents GH
  • Favoriser la prise en charge pluridisciplinaire et pluri-professionnelle des Patients,
  • Contribuer à l’évolution des pratiques et des organisations.

À date, la gestion mutualisée des identités, cœur du progiciel ORBIS® est effective au sein de 37 hôpitaux, le déploiement à 94% devrait atteindre 100% dès fin 2019 avec les bascules de l’hôpital Européen Georges Pompidou et l’Hôpital pédiatrique Robert Debré

ORBIS®, Dossier Patient Informatisé, n’est pas un simple outil informatique, c’est une solution intégrative qui impacte tous les métiers des hospitaliers de l’AP-HP autour de la prise en charge du Patient : son fonctionnement en workflow permet à tous les acteurs impliqués dans le processus de soins d’interagir entre eux. Clinicien, radiologue, biologiste, pharmacien, infirmier, aide-soignante, secrétaire médicale, kinésithérapeute, assistant social doivent pouvoir à la fois enchaîner et coordonner leurs actions et, simultanément, enrichir le dossier du Patient.

C’est un système d’information orienté Patient composé de 22 modules sur la base de la l’Identité Patient permettant une complétude de la couverture fonctionnelle des soins et un accès sécurisé et standardisé aux données pour la coordination des soins mais aussi à des fins de pilotage opérationnel, médico-économique, de recherche et d’innovation.

Le Dossier médical est complété de 27 dossiers de spécialité au sein des hôpitaux.

D1 – Addictologie

D2 – Chirurgie Ambulatoire

D3 – Courbe de croissance pédiatrique

D4 – Drépanocytose

D5 – Gérontologie

D6 – Hématologie

D7 – Hépatologie

D8 – Maladies Rares

D9 – Médecine Nucléaire

D10 – Néonatologie

D11 – Neurologie/AVC

D12 – Neuropathies périphériques

D13 – Nutrition

D14 – Odontologie

D15 – Ophtalmologie

D16 – Orthopédie

D17 – Pédiatrie

D18 – Pédopsychiatrie

D19 – Conciliation Pharmaceutique

D20 – Pneumologie

D21 – Psychiatrie

D22 – Psychologues

D23 – Radiothérapie

D24 – RCP

D25 – Reco-Vocale

D26 – Soins Palliatifs

D27 – VIH

La transversalité de la prise en charge et la traçabilité des informations concernant le Patient, impliquées par l’informatisation du dossier Patient, sont sources de forts impacts organisationnels et d’évolutions métiers. Les processus métiers des acteurs des soins évoluent individuellement mais aussi en équipe, certains nouveaux métiers émergent. De façon systématique, les processus métiers doivent être mis à plat, décortiqués pour être intégrés à l’outil.

Le déploiement d’un dossier patient unique au sein de l’AP-HP reste un projet difficile car il doit résoudre des défis techniques, de sécurité, d’usages, de conduite de changement, de refontes de processus, d’accompagnement et de dé-commissionnement des applications historiques.

Nous menons depuis 2014 des questionnaires de satisfaction dont le 7ième et dernier, effectué en septembre 2018, a montré avec 70 % de satisfaits ou très satisfaits parmi les utilisateurs réguliers, une bascule vers une acceptation de la solution.

Il a aussi montré que 61 % des utilisateurs d’Orbis considère que son déploiement a eu un impact sur l’organisation de l’équipe de soins et que pour 62 %, Orbis est une aide dans leur activité.  Il reste encore du chemin pour atteindre notre objectif de 90 % de satisfaits mais la progression continue de ces chiffres au cours des différents questionnaires montre que l’utilisabilité devient bonne, que ses performances sont correctes et que les avantages du partage de l’information autour du patient sont perçus.

Les rôles et les responsabilités de chacun des acteurs doivent être précisément définis.  Ces enjeux nécessitent un accompagnement fort pour faire évoluer les organisations et tendre vers une utilisation optimisée d’ORBIS®. L’AP-HP a démarré le programme Adoption pour mettre en place des outils modernes, utilisant l’intelligence artificielle pour accompagner les utilisateurs dans l’usage quotidien d’Orbis. C’est là un enjeu majeur si l’on veut que les évolutions semestrielles puissent être non seulement utilisées par les utilisateurs mais aussi qu’elles soient mises en place en toute sécurité.

Le Dossier Patient Informatisé accompagnera le Patient durant toute sa vie au sein des hôpitaux de l’AP-HP. Chaque rendez-vous, chaque consultation, compte-rendu divers, intervention, soin, analyse en laboratoire, image médicale (radiologie, IRM, scanner, échographie, …) quel que soit l’hôpital où il sera pratiqué, seront consignés dans le Dossier Informatisé du Patient.

Cette orientation que l’AP-HP a prise pour ses 8 millions de Patients annuels, a nécessité de revoir complètement les infrastructures du Système d’Information en termes de :

  • Puissance informatique,
  • Stockage de données de très grande capacité,
  • Réseaux,
  • Postes de travail pour les 86.500 hospitaliers, utilisateurs finaux du SIH.

Ces transformations menées ont permis de garantir :

  • Les performances du SIH,
  • L’accès aux données très sécurisées,
  • Et la cohérence de nos bases de données.

Acteur de la transformation numérique au sein des établissements de santé, le système d’information y tient une place stratégique. Le Dossier Patient Informatisé est aussi au cœur d’enjeux nationaux majeurs tels que la communication ville-hôpital, le développement de l’ambulatoire ou le dossier médical partagé…l’AP-HP en poursuit le déploiement industriel et sécurisé en ligne avec la Stratégie Nationale de Santé.

L’AP-HP en quelques chiffres

L’AP-HP, centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu, accueille plus de 8 millions de personnes malades chaque année au sein de ses 39 hôpitaux organisés autour de 12 groupements hospitaliers : en consultation, en urgence, lors d’hospitalisations programmées ou en hospitalisation à domicile, à tous les âges de la vie assurant un service public de santé pour tous, 24h/24.

  • 25 services d’urgence reçoivent plus de 1,4 million personnes, chaque année
  • Près de 2 millions d’appels aux centres 15 (numéro d’urgence)
  • Plus de 39 000 naissances dans nos 13 maternités
  • 347 000 actes opératoires dans 293 salles d’opération
  • 502 greffes
  • 47 accords de coopération en Asie, Moyen-Orient, Afrique et Amérique latine

 

  • Près de 4.500 projets de recherche en cours tous promoteurs confondus, 825 portefeuilles internationaux de brevets actifs

 

  • Près de 100.000 personnes au service des patients – médecins, chercheurs, paramédicaux, personnels administratifs, techniques et ouvriers
    • 300 médecins, 7.000 internes, plus de 52.000 personnels soignants, paramédicaux et socio-éducatifs
    • 000 bénévoles auprès des patients et familles et plus de 800 volontaires en service civique

 

  • Médecins, sages-femmes, pharmaciens et préparateurs en pharmacie, dentistes, cadres de soins, infirmiers, aides-soignants, manipulateurs radio, techniciens de laboratoire, masseurs-kinésithérapeutes, puéricultrices, personnels de rééducation, personnels ouvriers et administratifs… y reçoivent enseignement et formation au sein de ses 37 écoles dont 17 instituts de formation en soins infirmiers – IFSI, 7 facultés de médecine :
    • Plus de 7.800 étudiants en médecine, odontologie et pharmacie et près de 3000 internes accueillis chaque année
    • 000 étudiants infirmiers, IBODE, IADE, aides-soignants, puériculteurs & auxiliaires de puériculture, manipulateurs radio, préparateurs en pharmacie hospitalière, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes, formés…

 

  • Un budget de 7,5 milliards d’euros

La priorité N°1 de l’AP-HP : Le Patient.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour cet article très intéressant est ce que les workflows dont vous parlez sont performants pour l’informatisation des parcours de soins avec les chemins cliniques; utilisez vous le langage BPMN avec traduction des logigrammes en processus Workflows et RACI ? Bien cordialement Thérése Psiuk

Laisser un commentaire