Dedalus : une société en constant essor, restée fidèle à sa vision stratégique

0
705
F. VAILLANT - Directeur Général de Dedalus France, E. MOUGEOTTE - Directeur Général de Dedalus HealthCare France, A. FIUMICELLI - CEO du groupe Dedalus, G. MORETTI - Fondateur et Président du Conseil d’Administration du groupe Dedalus, S L MINTRONE - Directrice Stratégie Marketing du groupe Dedalus

Avec l’acquisition de la société Agfa Healthcare IT (France) en mai et celle en juillet de DXC Technology, le groupe Dedalus a connu une année bien remplie. Une évolution qui ne se dément pas d’année en année pour l’intégrateur et fournisseur de solutions de santé. Devenu leader européen, Dedalus réaffirme sa stratégie, au plus proche des patients et des professionnels de santé.

 

Histoire d’un pari gagnant

Les années 80 sont bien loin. En 1982, la société Dedalus voit le jour à Florence, en Italie. En 2005, le groupe dont elle fait partie couvre les secteurs de l’aérospatial, de la défense, de la banque et la santé ne représente alors qu’une infime partie de l’activité. C’est l’intuition de Giorgio Moretti, fondateur et président du conseil d’administration, qui va insuffler le changement. « J’étais alors stupéfait que le marché de la santé américain ait une telle capacité d’investissement comparé à l’Europe, se rappelle-t-il. À mes yeux, il était inconcevable que l’Europe ne puisse pas bénéficier d’investissements similaires et de solutions appropriées. Il y avait là une opportunité et nous nous sommes lancés dans cette aventure singulière ». Peu à peu, la société gravit les échelons, jusqu’à devenir leader européen. L’acquisition d’Agfa Healthcare IT la place désormais numéro 1 en France, en Allemagne et en Autriche. Celle de DXC Technology (avec notamment iSOFT, fournisseur mondial de logiciels dédiés santé), en juillet dernier, ne fait que renforcer ce positionnement. « La configuration de notre société a été complètement transfigurée entre 2005 et aujourd’hui, se félicite Giorgio Moretti. En 2005, nous comptabilisions 7 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec 80 personnes et sur l’Italie uniquement. Quinze ans plus tard, nous enregistrons 700 millions d’euros de CA, employons 5500 personnes (dont 2200 en Recherche et Développement) et sommes leaders en France, en Italie, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Irlande, en Australie et en Nouvelle-Zélande ».

Au fil de ces évolutions, la trame de fond reste la même. L’objectif ? Accompagner la transformation de l’écosystème de santé européen. « Nous sommes fiers d’amener les procédures de santé existantes vers un nouveau niveau d’innovation, au service des citoyens européens, affirme Andrea Fiumicelli, CEO du Groupe. Nous souhaitons aider nos clients à assurer la continuité des soins, en intégrant de nombreux workflows opératoires et cliniques pour un meilleur service de santé ». Cela passe par deux axes : améliorer la prise en charge et assurer une efficacité optimale pour permettre une meilleure maîtrise des coûts, dans un système soumis à de fortes contraintes financières.

 

Des avantages concurrentiels

La meilleure illustration de cette vision est sans doute la crise sanitaire liée à la Covid-19. Face à cet enjeu, de nombreux ajustements ont eu lieu. « Notre valeur ajoutée, assure Sara Luisa Mintrone, directrice stratégie marketing du groupe, c’est, de par notre présence dans de nombreux pays, de pouvoir présenter des expériences diverses. Bien souvent, les clients ne savent pas ce qui peut être proposé ailleurs. Nous leur permettons de visiter des organisations différentes pour s’inspirer de modèles divers, notamment sur la question de la continuité des soins. Cela va bien au-delà de notre rôle de fournisseur de technologies et nous impose comme véritable partenaire de projet ».

Outre la présence à l’international, le groupe dispose de nombreux atouts pour répondre aux besoins des établissements. « Tout d’abord, notre large portefeuille client nous permet de toucher à toutes les pratiques cliniques, expose Emmanuel Mougeotte, directeur général de Dedalus HealthCare France. La clé, c’est d’apporter la bonne information, au bon moment, en fonction de l’état de santé du patient. Ainsi, plus on regroupe de données, mieux on est placé. Autre élément : en étant leader, nous disposons d’une grande base installée de clients. Nous sommes ainsi en mesure de comprendre les pratiques, de tester des concepts et d’intégrer cette connaissance à nos solutions pour apporter une innovation porteuse de sens ».

 

Des enjeux spécifiques à la France

Cet accompagnement du client passe par une transition en douceur. Arrivé en France en 2016 via l’acquisition de la société Medasys, Dedalus met en place une stratégie pour récupérer la totalité des systèmes d’information du groupe. L’outil D4, devenu D4U dans le cadre de l’acquisition d’Agfa, est un bus d’interopérabilité et de rétrocompatibilité qui permet d’assurer une transition en douceur entre les deux générations de modules. « Nous avons ainsi écarté tout stress de big bang, note Frédéric Vaillant, directeur général de Dedalus France, pour une gestion simplifiée de la migration ».

Toujours à l’échelle française, Dedalus prend un temps d’avance concernant les programmes tels que « Ma Santé 2022 » ou le « Ségur de la Santé » qui visent à améliorer notamment la qualité de travail des soignants. « Nous sommes prêts, insiste Frédéric Vaillant. Nous proposerons un package complet permettant d’alimenter le DMP et d’en faire le réceptacle unique de l’information patient, de déployer fortement la MSSanté, d’interroger et diffuser l’INS et, en prévision, d’utiliser Pro Santé connect comme standard national de l’identification des professionnels de santé et ce, pour toutes nos solutions. Une standardisation et une uniformisation autour de la Feuille de route du Numérique en santé qui conforte Dedalus dans son rôle de leader et devrait l’amener vers de nouveaux horizons. »

Laisser un commentaire