bannierre_podcast-1800c

Croiser les données pour mieux traiter les transplantés rénaux

Lorsqu’elles bénéficient d’une greffe de rein, les personnes atteintes d’insuffisance rénale sont soumises à un traitement à vie. Jusqu’ici, la stratégie médicamenteuse est fixée de manière réactive, en fonction des événements subis par le patient. Depuis 15 ans, le Pr Pierre Marquet collecte des données sur ce sujet. Une ressource essentielle pour une analyse de fond, accompagnée par le Health Data Hub.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________

Pour une meilleure détection et réaction face aux cyberattaques dans les établissements hospitaliers

2021 est sans aucun doute l’année des cyberattaques contre les centres hospitaliers en France. D’après le gouvernement, on en dénombre près d’une par semaine. Pour faire face à cette menace et lutter efficacement contre les hackers, de nombreux hôpitaux font de la cybersécurité une priorité.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________

Souveraineté numérique : Craintes et remèdes

Le terme apparaît au début des années 2010. L’affaire Wikileaks et les révélations d’Edward Snowden éveillent les consciences sur la question de la maîtrise des données. En France, c’est le fondateur du groupe Skyrock, Pierre Bellanger, qui introduit la notion dans son livre « La souveraineté numérique », en 2014. Quels que soient les points de vue, la souveraineté des données interpelle. État des lieux sur la question.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________

La digitalisation des lames d'anatomie pathologique à grande échelle

Cloisonnement par spécialité, référentiels communs, traitements standards… Autant de principes sur lesquels les lignes bougent en médecine. Peu à peu, le patient dans sa globalité prend place dans les parcours de soins. Pour l’anatomopathologie, cette nouvelle démarche implique une révolution technologique et la redéfinition de son rôle dans la prise en charge du patient.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________

eHOP au CHU de Rennes : le succès d’un entrepôt local de données de santé

Tandis qu’à l’échelle nationale, la plateforme du Health Data Hub se développe, des initiatives locales prennent leur essor. A Rennes, le projet eHOP a pris forme il y a près de 10 ans. L’entrepôt regroupe à présent 5 millions de patients, 130 millions de documents et 1,2 milliard de données structurées…. Un succès qui ne se dément pas et continue de faire de nouveaux adeptes parmi les CHU.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________

Les métiers de la logistique hospitalière entrent dans la lumière

Bien loin de la logistique dans l’alimentaire ou l’automobile, la logistique hospitalière est rarement mise en avant. Pourtant, la crise sanitaire en est l’illustration, la gestion des stocks et des approvisionnements s’avère décisive. Jusque-là parents pauvres de l’hôpital, les métiers de la logistique sont plus que jamais sur le devant de la scène.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________

Le partage de données de santé

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________


La digitalisation de l'anapath au CHU de Rennes : Espaces de stockage et puissance de calcul.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________


Service de pathologie du CHU de Rennes : Le passage à une digitalisation en mode routine.

Jusqu'ici, la digitalisation des lames pour l'anatomopathologie restait cantonnée à la recherche. La numérisation pour un mode de routine n'était pas à l'ordre du jour. mais avec l'arrivée de nouvelles technologies, le tournant est désormais possible. Le CHU de Rennes a franchi le pas...

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________


La digitalisation de l'anapath au CHU de Rennes : Intégration avec le SIL.

Suite à la digitalisation de ses lames, le service d'anatomopathologie du CHU de Rennes devait disposer d'une parfaite intégration entre ses scanners de lames et son SIL (Système d'information du Laboratoire). Retour sur un interfaçage réussi...

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________


Comment apporter transparence et équité dans les transports sanitaires ?

Comment apporter transparence et équité dans les transports sanitaires ?Dans le secteur des transports sanitaires, le premier objectif est de réduire le temps de commande pour permettre aux soignants de dégager du temps. En parallèle, l'équité et la transparence entre ambulanciers et établissements se doivent d'être optimales. En plus de ces préoccupations, l'article 80 est venu récemment bousculer les habitudes. La plateforme SPS (Sirus Plateforme santé) s'est positionnée pour faciliter la tâche des divers acteurs, le tout, avec un modèle économique original.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________


Comment améliorer le contrôle des prescriptions en cancérologie ?

Les erreurs médicamenteuses en France, c'est 30 000 décès par an pour un coût de 2 millions d'euros. Sur 10 prescriptions, une erreur s'est glissée en moyenne. La tâche des pharmaciens est particulièrement complexe pour traquer les risques. Et au sein des CLCC (Centres de Lutte Contre le Cancer), la charge est encore plus délicate. Il s'agit alors de faire communiquer les informations du circuit de la chimiothérapie avec celui des médicaments annexes. Retour sur un outil novateur déployé au centre Oscar Lambret, à Lille.

Partagez sur les réseaux sociaux ou par e-mail :

__________