Avec MEDIPEPS, le MIPIH renforce la relation hôpital-ville-patient

0
1265

La plateforme de services du MiPih accompagne les professionnels dans la modernisation du système de santé impulsée par la réforme « Ma Santé 2022 ». La solution complète et modulable Medipeps facilite notamment le partage quotidien des données de santé de manière sécurisée.

« Notre système de santé souffre du cloisonnement, du manque de coordination et de la mauvaise communication entre les professionnels de santé » mettait en avant la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, pour expliquer « Ma Santé 2022 », le plan gouvernemental adopté en juillet 2019. Parmi les objectifs principaux de cette loi : lutter contre les inégalités d’accès aux soins et améliorer l’organisation des professionnels de santé au moyen d’une meilleure coopération ville-hôpital.

Acteur majeur dans le domaine de l’e-santé, le MiPih accompagne les médecins dans la transformation numérique et propose ainsi Medipeps : une plateforme de solutions destinées à améliorer la relation et la communication entre la médecine de ville, l’hôpital et le patient.

La plateforme apporte des solutions fonctionnelles et techniques pour faciliter le travail de tous : médecins hospitaliers, médecins libéraux, professionnels du paramédical mais aussi les acteurs du social et du médico-social autour du patient. Elle est également destinée à ce dernier en facilitant l’accès à ses informations de manière simple, rapide et sécurisée.

Medipeps répond aussi aux attentes des CPTS (Communautés Professionnelles Territoriales de Santé) dont le besoin principal est une meilleure coordination de la prise en charge des patients pour structurer les parcours de santé. La plateforme leur propose en effet un bouquet de services pour faciliter, fluidifier et sécuriser les besoins d’échanges et de partage de données de santé.

D’une messagerie sécurisée à une plateforme composée d’une dizaine de services

Medipeps est constitué de briques techniques fonctionnelles et autonomes pouvant être combinées et interagir entre elles. Les deux premières briques sont basées sur l’association de la messagerie Medimail et d’un moteur de chiffrement. Depuis 2009, le MiPih propose cette messagerie sécurisée à la demande de l’URPS médecins d’Occitanie. Un premier pas vers la relation ville-hôpital réussi : première messagerie MSSanté de France, elle est utilisée aujourd’hui par 520 structures, soit 27 000 comptes venant des établissements de santé ou de la ville.

Les demandes des établissements étant de plus en plus nombreuses et précises, le MiPih a diversifié son offre et développé, à partir de Medimail, 11 autres services rassemblés au sein

d’une seule et unique plateforme, allant des bornes d’accueil du patient au sein des établissements à l’alimentation du DMP, en passant par un service éditique.

Un module agile et incontournable de l’e-santé de demain

Parmi les services proposés, la plateforme propose la messagerie instantanée sécurisée de santé Infinity. Elle garantit confidentialité, traçabilité et sécurité des échanges de messages et de photos. Véritable « WhatsApp » du monde de la santé, elle permet d’interagir avec des chatbots pouvant simuler un langage naturel à forte valeur ajoutée.

Medipeps propose également un service de téléconsultation : Medicam.

Présenté par Pierre Maggioni, Directeur Général du MiPih, lors du Congrès MG France fin mai 2019 et des 8e rencontres de la Grande-Motte organisées par l’URPS ML Occitanie le 15 juin 2019, ce nouveau service a séduit de nombreux acteurs du monde de la santé.

Cet outil coconstruit avec l’URPS des Médecins Libéraux d’Occitanie, offre une solution simple d’usage, intuitive et ergonomique pour le médecin et son patient.

Experimenté depuis le mois d’avril par des médecins libéraux et des cliniques, Medicam rentre dans une phase de prégénéralisation début novembre en s’ouvrant à l’ensemble des médecins libéraux de la région Occitanie.

En accompagnant les professionnels de santé dans la digitalisation de leur activité, le MiPih souhaite aller au-delà de la simple mise à disposition d’un outil sécurisé. En effet, en étudiant avec chacun d’entre eux les possibilités offertes par cette nouvelle pratique médicale, de nouveaux usages apparaissent comme par exemple la téléconsultation assistée auprès des médecins généralistes en contact avec des patients d’EHPAD

Laisser un commentaire