Nouvel outil numérique destiné à améliorer les prises en charge SMUR en Grand Est

0
578

Les 47 SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation) de Grand Est réalisent 65.000 interventions par an. La spécificité de l’exercice médical des smuristes : isolement, patients graves, réalisation de gestes de réanimation, optimisation du schéma thérapeutique et de l’orientation du patient… nécessite régulièrement le recours à des informations souvent mal structurées, non homogènes entre les services et parfois non disponibles en intervention.

Par ailleurs les professionnels de l’urgence peinent à avoir une analyse descriptive qualitative et quantitative de l’activité de leurs SMUR. Simultanément l’Observatoire Régional des Urgences Grand Est (Est-RESCUE) souhaite améliorer la description des flux de patients et analyser les modalités de prise en charge au sein des  filières de soins, pour lesquels les données chiffrées sont peu accessibles et souvent non structurées.

C’est dans ce contexte qu’Est-RESCUE a imaginé et engagé le développement de SMUR-t@b depuis début 2018. Conçu à partir des besoins exprimés par les professionnels d’une vingtaine de SMUR de la région, SMUR-t@b est un projet régional structurant qui a  vocation à améliorer la qualité des prises en charge dans les SMUR, à favoriser l’homogénéisation des pratiques et à faciliter le travail de leurs équipages.

Un outil métier au plus proche des pratiques professionnelles

Concrètement, SMUR-t@b est une application sur tablette connectée, embarquée au sein des véhicules des 47 SMUR de la région Grand-Est, qui permet :

  • De dématérialiser la fiche d’intervention du patient : toutes les informations relatives au patient et à sa prise en charge y sont tracées.
  • D’accéder à des outils d’aide à la prise en charge et à la décision (base médicamenteuse, protocoles, scores, outils d’aide à la décision…).

Son ergonomie a été optimisée, notamment en permettant : l’utilisation de la dictée vocale, la saisie intuitive, l’utilisation de thésaurus, l’intégration de photographies, la prescription facilitée, la traçabilité horodatée de toutes les actions.

Le contenu de la fiche d’intervention s’adapte par ailleurs à la pathologie du patient, selon des profils (AVC, douleur thoracique, traumatisé grave, accouchement inopiné, brûlé…), permettant d’améliorer la pertinence du recueil d’information et de guider la démarche diagnostique et thérapeutique.

Un outil intégré à l’environnement numérique

SMUR-t@b a été développé pour s’intégrer dans l’environnement numérique actuel :

  • Au niveau régional en utilisant les outils numériques portés par PULSY (Groupement régional d’appui au développement de la e-santé du Grand Est) : l’ANR (annuaire numérique régional) pour permettre l’authentification des professionnels dans l’outil, les données de description de l’offre de soins du ROR (Répertoire Opérationnel des Ressources) notamment pour la recherche du service destinataire du SMUR et la MSS (messagerie sécurisé de santé) pour adresser les fiches SMUR aux services destinataires des patients.
  • Au niveau national, en prévoyant son interfaçage avec SI-SAMU le futur système d’information des Centre 15 dont certaines données viendront alimenter l’applicatif.
  • Et enfin par  l’interfaçage aux outils médicaux permettant d’intégrer automatiquement les données des scopes multiparamétriques.

 

Une base de données permettant outils de pilotage et reporting

La fiche d’intervention renseignée par l’équipe est transmise automatiquement par messagerie sécurisée (MSS) au service receveur du patient pour assurer la continuité des soins, et à la base SMUR pour archivage. Une partie des données anonymisées  est envoyée sur un collecteur régional.

A partir de cette base de données sécurisée et fiable Est-RESCUE et Pulsy pourront mettre à disposition des établissements et professionnels de santé, des outils de reporting sur l’activité SMUR en Grand Est, rendant possible l’analyse de l’activité des SMUR,  des pratiques médicales et des filières de soins. Cette démarche est en adéquation avec les réflexions nationales en cours, en particulier celle de la FEDORU qui a publié récemment une proposition de « résumé patient d’intervention SMUR (RPIS)» à l’instar du RPU (résumé de passage des urgences).

Enfin le recueil structuré des données des profils permettra également le renseignement automatisé des registres nationaux (évitant la phase de recueil papier).

Depuis le mois de mars, l’application est en production dans les SMUR de Châlons-en-Champagne, Verdun et Haguenau, et le déploiement se poursuit sur les autres SMUR du Grand Est jusqu’en fin 2019.

De nouveaux développements sont déjà prévus pour améliorer cette première version, et des partenariats inter-régionaux sont à l’étude pour étendre le déploiement de cet outil à d’autres régions.

 

Contact : Marc NOIZET – coordonnateur territoire Champagne-Ardenne Est-RESCUE

m.noizet@est-rescoue.fr  – 09.64.41.51.89

 

Schéma 1 : schéma de l’infrastructure et du workflow

Laisser un commentaire