La télé-radiologie est l’outil technique de collaboration entre radiologues


logo-orizon

« La télé-radiologie est l’outil technique de collaboration entre radiologues, indispensable pour une meilleure prise en charge des patients, et va devenir primordial lors de la mise en œuvre des GHT. »

Les sociétés SWORD et CARESTREAM, ont été choisies à la suite d’un appel d’offres géré par le GCS Imagerie Médicale PACA pour répondre à trois besoins identifiés en imagerie médicale en région PACA:

  • La permanence des soins
  • La télé-expertise
  • Les RCP organisées autour de l’image

Plusieurs hôpitaux de PACA, le CH de Martigues, le CH d’Aubagne et l’APHM utilisent en production depuis juin 2015 cette solution de télé-radiologie.

Pour la permanence de soins, la télé-expertise en radio-pédiatrie et urologie, et les RCP onco-thoracique, les compétences et le savoir-faire du pôle de radiologie de l’APHM profitent à d’autres villes que Marseille : le CH d’Aubagne peut solliciter des spécialistes pour un second avis (télé-expertise) et le CH de Martigues peut solliciter à distance le radiologue de garde de l’APHM pour les urgences (permanence de soins). L’ensemble des établissements ont accès aux fonctionnalités de partage d’images et de suivi de patients proposées par la plateforme pour les RCP.

Le GCS « Imagerie Médicale PACA »  gère les workflows, les formulaires de prise en charge ainsi que l’installation des outils d’interprétation de radiologie de la société CARESTREAM. La gestion des workflows peut être définie et paramétrée simplement, le GCS peut, sans surcoût, générer les nouveaux workflows dont ses utilisateurs ont besoin.

Les professionnels de santé de ces établissements accèdent à l’outil de gestion des workflows SWORD ORIZON de façon sécurisée via le portail régional de l’ORU PACA.

Le cas d’usage nominal de la permanence de soins est le suivant :

initialisation-prise-en-charge-patient

Initialisation de la prise en charge

L’urgentiste du CH de Martigues accueille un patient de nuit, se connecte à la plateforme, recueille le consentement, fournit les informations pertinentes sur le patient.

 

initialisation-prise-en-charge-patient-etape-2Demande d’examen radiologique

Il sollicite le radiologue de garde de l’APHM pour la prescription d’un examen scanner. Ce dernier reçoit une notification et décide, par exemple, que les éléments fournis par l’urgentiste justifient un scanner et qu’un protocole précis doit être suivi. 

 

realisation-examen-radiologie

Réalisation de l’examen radiologique

Le manipulateur ERM du CH de Martigues prend connaissance de cette prescription, réalise  l’examen demandé en contact avec le médecin radiologue de l’APHM et associe les images produites à la prise en charge par l’intermédiaire de la plateforme. 

 

interpretation-examen-radiologie-cloture-prise-en-charge

Interprétation de l’examen radiologique et clôture de la prise en charge

Les images du scanner sont stockées sur un centre de données et le radiologue peut très rapidement les visualiser (par un mécanisme de streaming), les interpréter en utilisant les outils d’interprétation et de traitement de radiologie de la société CARESTREAM et réaliser le compte rendu radiologique associé.  Ce compte rendu (ici, HL7 ORU) est ensuite automatiquement poussé vers le DPI du CH de Martigues.

L’urgentiste est à ce moment en mesure de finaliser la prise en charge. 

L’ensemble des données de la solution est hébergé par la société CARESTREAM conformément à son agrément HDS.

Plus de 500 prises en charge de ce type ont été réalisées ces 12 derniers mois via la plateforme.

Au final, des efforts ont été réalisés par les développeurs pour simplifier au maximum l’outil, mais c’est d’abord l’investissement d’un groupe d’utilisateurs très motivés (professionnels de santé, cadres de santé et chefs de projets) qui a assuré l’adoption et le succès de ce projet au sein des établissements pilotes.

La phase suivante de ce projet consiste à accueillir d’autres établissements de la région sur cette plateforme. En parallèle, les établissements pilotes réfléchissent déjà à paramétrer eux-mêmes de nouveaux workflows de prises en charge.

logo-sword

 

711 Total Views 5 Views Today



712 Total Views 6 Views Today