Interview de Thierry LUGBULL, Président de RESO

by sih solutions novembre 26, 2018

le club des établissements utilisateurs du DPI ORBIS , a tenu son Assemblée Générale les 27 et 28 Septembre à l’hôpital Rothschild à l’AP-HP

SIH Solutions : Quel est votre ressenti sur le déroulé de ces deux jours ? Ont-ils répondu aux attentes du club et des utilisateurs ?

TL :  Je suis très satisfait de ces deux journées. Cette assemblée générale fut la plus productive et peut-être la plus compliquée. Nous arrivons à un degré de maturité et d’organisation du RESO, qui fédère 32 hôpitaux de tailles différentes comme l’APHP, le CHU de Nice ou le CH de Saint Martin… Nous avons une vraie organisation avec des groupes de travail, des réunions thématiques, un site internet, une newsletter, des rencontres des membres du Bureau… Nos attentes étaient plus fortes que les années précédentes et légitimes. Je rappelle que nous n’existons que depuis 3 ans et RESO joue un rôle de contrepoids dans la politique d’AGFA HealthCare. Une situation à laquelle AGFA HealthCare n’est pas encore vraiment habitué ; d’où les mots d’Emmanuel MOUGEOTTE, Directeur Général d’AGFA HealthCare France: « des échanges virils mais cordiaux. ». Nous perturbons son fonctionnement habituel pour faire entendre les attentes des clients.

En même temps, Emmanuel MOUGEOTTE , qualifie les échanges de l’Assemblée Générale de RESO de francs, directs et constructifs :  « Ces sessions sont des moments de partage intense entre des clients et leur éditeur, elles permettent de célébrer les succès de l’année écoulée. »  Il précise : « Nous avons fait beaucoup de progrès. Nous avons des défis à relever ensemble et, de part et d’autre, la volonté de constamment nous améliorer. Notre ambition permanente est de simplifier la vie de ceux qui ont la charge des patients. »

Cette Assemblée Générale fut constructive et il y a eu des annonces fortes de la part d’Emmanuel MOUGEOTTE notamment la modification du modèle économique d’AGFA HealthCare France en termes de maintenance. A l’arrivée, l’ensemble des interlocuteurs ont été satisfaits de ces deux jours.

Avoir cette AG à l’APHP a été structurant. Elle a prouvé que le RESO était réellement fédérateur quel que soit la taille de l’établissement, formant un réseau uni. Le RESO n’a jamais aussi bien porté son nom.

SIH Solutions : Quels sont les points les plus marquants de cette AG ?

TL: Nous avons une forte participation des établissements, de l’APHP en particulier, qui a accueilli l’évènement. Auparavant, elle se mettait un peu en marge du RESO en raison de sa taille et de ses particularités.

Nous avons une forte participation de tout l’état-major d’AGFA HealthCare y compris au niveau européen avec la venue de Mr Hans VANDEWYNGAERDE, Président Europe.

Le second point important de ces deux jours est la modification des pratiques commerciales et tarifaires d’AGFA suite aux demandes expliquées des établissements par le biais de RESO. Il permet aux clients de parler d’une seule voix facilitant la clarté du message pour l’éditeur, dont l’objectif est de travailler main dans la main et d’arriver à un équilibre gagnant-gagnant.

J’aimerais mettre en avant également la mise en place d’un nouveau service au sein de RESO, à ma connaissance unique en France : la « Formulothèque ». L’une des forces d’ORBIS, c’est son outil COMPOSER permettant à chaque établissement de créer ses propres modules ou formulaires, en fonction des besoins des utilisateurs. Nous allons, grâce à cette » Formulothèque » conçue comme une banque de modules, mettre à disposition tous les modules développés par chacun, en s’appuyant sur une charte établie entre AGFA Healthcare et le RESO. Un gain de temps, d’argent, et un vrai plus pour tous les établissements ORBIS dans l’amélioration de la prise en charge de nos patients.

SIH Solutions : Quel sont les projets futurs de RESO/AGFA ? Quel sont les objectifs de RESO pour 2019 ?

TL : Nous souhaitons continuer de travailler ensemble sur les besoins des utilisateurs, sur la centralisation des demandes et avoir une feuille de route claire.

Nous voulons une communication transparente et efficace de la part d’AGFA. Nous avons beaucoup œuvré pour qu’il se dote d’un(e) chargé(e) de communication. Le Club, de son côté, doit continuer d’évoluer vers plus de professionnalisme et plus d’application. Le RESO s’est structuré avec l’arrivée d’une permanente , ceci financé avec les dotations des adhérents. Nous voulons avoir les moyens de nos ambitions.

Bien sûr, nous sommes bien conscient qu’AGFA et une structure internationale et qu’il faut faire entendre la voix des hôpitaux français. A travers nos demandes, on aide AGFA à faire entendre la voix de la France dans l’évolution d’ORBIS dans ce grand groupe international.

L’avenir va vers une écoute plus rapide, efficace et mutuelle.

SIH Solutions : Comment envisagez-vous l’arrivée d’ORBIS U ?

TL : Nous voulons accompagner AGFA dans la mutation qu’il opère avec l’arrivée d’ORBIS U. C’est un outil web beaucoup plus léger et intuitif. Nous les encourageons dans cette voie. Cette mutation doit nous permettre l’arrivée de nouveaux hôpitaux et de GHT utilisateurs du DPI ORBIS. C’est une opération gagnante-gagnante. En adhérant à AGFA, les nouveaux adhérents pourront être accompagnés par le club. Ils ne se sentiront pas isolés et pourront rejoindre une grande communauté d’utilisateurs. C’est notre objectif commun !

Laisser un commentaire