Amiens, nouvelle Data-citadelle du MiPih

0
595

Jeudi 5 juin, le MiPih organisait l’inauguration de son second datacenter dans la région des Hauts-de-France. Retour sur cet événement avec SIH-Solutions.

De nouveaux locaux, une infrastructure repensée et un datacenter flambant neuf : voici ce qui attendaient les invités à cette journée d’inauguration. L’équipe de direction, les salariés et partenaires du MiPih, ainsi que les acteurs du monde politique et médical se sont en effet rassemblés pour célébrer ce renforcement structurel, mais aussi pour souligner les nombreuses opportunités promises par le site d’Amiens.

Après une première visite explicative du datacenter, de son fonctionnement et de ses systèmes de sécurité, les discours se sont succédés, donnant une vision globale et profondément positive pour le présent et l’avenir du site.

D’un point de vue structurel, l’intérêt de mettre en place ce nouveau data center est d’augmenter la capacité d’hébergement à Amiens tout en conservant une sécurité maximale grâce au fonctionnement en miroir des deux datas center (Toulouse et Amiens). La sécurisation est optimum et permet d’avoir deux sites de production actifs avec une reprise de données croisées. Face à l’enjeu croissant du stockage et de la protection des données de santé sur le plan national, le Mipih a souhaité remplacer l’ancien data center d’Amiens par un nouveau centre plus puissant et ultra sécurisé afin d’accroître son niveau de service, et propose désormais le 1er cloud public Français dédié à la donnée de santé.

Aujourd’hui, le groupement d’intérêt public MiPih héberge les données de santé ou effectue la maintenance des logiciels de 530 hôpitaux et établissements de santé en France. Grâce au fonctionnement en miroir de ces deux datacenters et à l’augmentation de sa capacité de stockage, le Mipih pourrait désormais héberger l’intégralité des données des hôpitaux français dans un environnement hautement sécurisé.

Fortement inscrits dans la dynamique du plan « Ma santé 2022 », ces nouvelles capacités permettront aux établissements de santé publics d’Amiens – et plus largement de la région Haut-de-France – de bénéficier d’un allié de poids pour sécuriser des données toujours plus rapides et nombreuses, dans une logique communicationnelle globale de parcours patient.

Deux enjeux supplémentaires ont été mis en avant lors de cette journée. Le premier n’est autre que la promesse d’emploi et d’attractivité portée par ce nouveau datacenter. Celui-ci demande une augmentation du personnel, avec un besoin évident de profils particulièrement compétents, tout en projetant la ville d’Amiens parmi les villes françaises les plus actives en termes d’innovation et d’informatique.

Second enjeu : l’association d’une volonté de coopération entre l’ensemble des acteurs de la région. Qu’il s’agisse d’élus, d’universitaires, de chercheurs, tous ont répondu présent pour collaborer ensemble sur le projet de développement du MiPih, démontrant une véritable capacité d’action collective pour la région et ses concitoyens.

Avec un nouveau datacenter, le MiPih décuple ses capacités d’action, forge de nouvelles alliances territoriales, maille en réseau la possibilité de stockage de données sécurisées sur le plan national : en somme, Amiens inaugurait, en ce jour du 5 juin, l’expression d’une maturité entrepreneuriale, politique et universitaire pour un des thèmes majeurs de la santé de demain : la maîtrise de données sécurisées pour les patients et les professionnels.

Steve serafino

Laisser un commentaire